Soigner la dermite séborrhéique du nourrisson

La dermite séborrhéique est un affection cutanée inflammatoire touchant aussi bien les nourrissons que les adultes. Cette maladie cutanée incurable mais complètement bénigne consiste en l’apparition de squames blanches ou jaunâtres ainsi que de lésions cutanées rougeâtres sur les différentes parties du corps de l’enfant.

Egalement appelée “croute de lait”, la dermite séborrhéique concerne également le nourrisson. Elle apparaît souvent quelques semaines après la naissance et se traduit par l’apparition de squames blanchâtres ou jaunâtres plus ou moins épaisses, mais également par l’apparition de plaques rougeâtres et parfois squameuses atteignant le siège et les plis du nouveau né.

L’atteinte du siège peut se limiter aux plis où prendre l’aspect d’une culotte rouge vif. La dermite séborrhéique de l’enfant ne suscite pas de démangeaisons. Elle disparaît vers 5 à 6 mois ou évolue en eczéma atopique.

Quels soins administrés à votre enfant ?

Il est nécessaire d’administrer divers soins au nourrissons afin de faire disparaître la dermite séborrhéique ou les croûtes de lait.

Dans un premier temps, il est nécessaire de réaliser la toilette quotidienne de votre enfant avec un savon doux ainsi que d’appliquer sur les zones cutanées atteintes des crèmes antifongiques et corticoïdes.

Pour un effet rapide ou pour atténuer une dermite séborrhéique sévère, les crèmes corticoïdes seront plus efficaces que les crèmes antifongiques.

Concernant la dermite séborrhéique sévère du cuir chevelu, il est conseillé d’appliquer de la vaseline 2h avant puis de procéder au lavage des cheveux du nourrissons. Les cheveux tomberont avec les squames mais ils repousseront par la suite.

Pour les cas de squames plus fines, des crèmes et des shampoings antifongiques sont indiqués pour traiter et faire disparaître les squames blanchâtres et jaunâtres.

La dermite séborrhéique nécessite des soins d’entretiens constants afin de pas voir réapparaître des plaques rougeâtres et des squames sur les différentes parties du corps du nourrisson.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *